Photo télévendeuse et téléphone
Logo paiement sécurisé
Historique du projet

Historique du projet

 

VOLTA a été conçu sur les bases de l’hélicoptère thermique Microcopter MC1 qui est un modèle unique dont toutes les pièces ont été dessinées, calculées et fabriquées par ses concepteurs.


1998-2008

Philippe Antoine, André Léonard et Yves Germain, avec le soutien industriel et financier de la société SOFIZ INDUSTRIE (54) et le support technique de l’Ecole Supérieure des Sciences et Technologies de l’Ingénieur de Nancy (ESSTIN) développent le prototype Microcopter qui intègre des solutions innovantes permettant notamment de transformer l’appareil en drone et en version biplace.

Le projet a été abandonné en 2005 faute d’avoir pu réunir le financement nécessaire à la poursuite de son développement.

 

DSCF00666 août 2004

Premier vol de Microcopter à Muret (31).

Malgré des débuts très prometteurs, le moteur 2-temps s’est révélé inadapté : sa vitesse n’a jamais pu être régulée avec une précision suffisante.

 

 

DSCF0001Juin 2003 / Juin 2005

Microcopter MC1 est exposé en statique au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget dans le hall du GIFAS, Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales.

 

 

2009 L’émergence de cellules Lithium performantes et l’intérêt croissant pour la mobilité durable et les drones poussent le créateur de Microcopter MC1 à étudier la faisabilité d’une motorisation électrique adaptée à cet appareil.

Aucune tentative n’avait jusque-là été tentée bien que Sikorsky travaillait déjà à une version électrique de son hélicoptère léger S-300.

Les difficultés rencontrées par Microcopter pour réunir le financement d’un tel projet nous ont incité à une approche peu conventionnelle : la création d’une société commerciale, AQUINEA, dont l’objet était de dégager des fonds pour financer le projet et travailler en toute discrétion jusqu’à la démonstration du concept par des essais en vol.

Une part importante des bénéfices des 5 premiers exercices d’AQUINEA a donc été investie dans le projet VOLTA.

 

L’hélicoptère d’hier à aujourd’hui

 

helicoptere-1Savez-vous que le premier vol autonome d’un hélicoptère remonte à 1907 et qu’il est le fait d’un Français, Paul Cornu ? La même année, 2 autres Français auront également décollé sur des machines improbables faites de bois, de câbles et de toile.

Ces pionniers oubliés ont bâti les fondations d’une industrie florissante qui a élevé la France avec Aérospatiale puis l’Europe avec Eurocopter puis Airbus Helicopters au rang de premier fabricant mondial d’hélicoptères.

Cette réussite industrielle est le fruit d’efforts de recherche considérables qui se sont concrétisés en quelques dizaines d’années par des avancées spectaculaires en termes de sécurité, de performances et de limitation des nuisances.

L’hélicoptère est cependant loin de faire l’unanimité : coûteux, lent, complexe, vulnérable et bruyant, il n’est employé que lorsqu’il n’existe aucun autre moyen de transport ou en cas de force majeure: opérations militaires, évacuation sanitaire, sécurité et protection civile, desserte de sites isolés…

Les normes environnementales, les coûts d’exploitation et une réglementation draconienne ont eu raison de la plupart des hélicoptères privés et de loisir alors que dans le même temps la demande mondiale d’avions d’affaires explosait.

C’est la raison d’être du projet VOLTA.



Retour en haut